KaZeo
Fermer
Oldicaces >>
  Créer son blog KaZeo Jeudi 30 octobre 2014   Ste Bienvenue  
Ait ammar au coeur de l'histoire
   
 A propos de moi
 Mon pseudo : BENBAHADDOU A YASSIR
 Me contacter
 En savoir plus sur moi
 
 Mes rubriques
 Articles
 L'apport bénéfique de la colonisation
 Le destin des hommes
 Des jours et des vies...
 Ni mer, ni désert
 Les chorfas oulad sidi bouamrane (ait ammar)
 Ait ammar: histoire de la mine
 Nouvelles d'ait ammar
 Uniforme discriminant
 
 Mes services
 Météo
 Horoscope
 Convertisseur de devises
 Cartes routières
 Oldipotins
 Actualités
 Sorties cinéma
 Prog Tv Herzienne
 Prog Tv Tnt
 Prog Tv Cable
 Actualités musicales
 
 Parrainage
Titre de votre futur blog :
 
 
 Sommaire des articles de cette rubrique
   
 HAIT AHMAR (le 01/02/2010 à 00h42)

DE L'HAIT AHMAR A AIT AMAR

 

 

Ait Ammar est l’une des quatre communes qui composent la tribu hilalite de Béni-hkirane.

 

Le mot Ait Ammar ne reflète pas du tout la réalité de cette commune dont la composante ethnique est un peu différente des trois autres communes de la tribu. En effet Béni-Khirane qui ne se composait initialement que de trois communes : Oulad Fetata, Lagnadiz et Oulad-Boughadi, la commune la plus importante de la tribu et dans laquelle se situe son chef lieu et centre administratif (Tnine Béni-Khirane).

 

Les habitants de la commune d’Ait Ammar, étaient connus sous le nom des Chorfas OULAD SIDI BOUAMRANE. On ignore à quelle époque ils sont arrivés au grand Tadla mais ils ne se sont installés que tardivement à Béni-Khirane après s’être obligés, pour des raisons politiques, de quitter JEMAAT LEBRAKSA à Smaâla. Ils ont laissé leur territoire aux BRAKSAS qui résidaient initialement à proximité de Sidi Bouchta El haddad, près de Béni-Mansour (une fraction d’oulad-boughadi). Les contes populaires de la région attachent ce SAYED, probablement soufi ou chiites, à la tribu arabe des Smaâlas. Ces derniers continuèrent de venir se recueillir sur leurs morts enterrés dans son cimetière.

Quant au passage des chorfas par JEMAAT LEBRAKSA et leur installation dans cette contrée des Smaâlas ils ne font aucun doute. Selon les témoignages de quelques centenaires (en 2009) d’Ait Ammar, leur grands parents et arrières grands parents venaient bien de Lebraksa. Ils la quittèrent précipitamment en y laissant une partie de leurs biens. Quelques uns de nos ancêtres y sont également enterrés.    

 

Longtemps les chorfas ont enterré leurs morts au cimetière de sidi Bouchta el Haddad ou dans un autre cimetière vers Béni-Khlef qui dépend de Khouribga.

 

Ils ont commencé de se sédentariser vers la fin du 19ème siècle. Ils ont pris Sidi Lahcen comme repère. Pour se protéger des différentes attaques meurtrières de SIBA (guerres tribales) ils ont construit Dcher Oulad sidi bouamrane près du cimetière de sidi Lahcen. Les zemmouris de boujaâd, leurs anciens voisins de Lebraksa leur ont été d’une grande aide pour mener à bien l’édification de cette muraille.

 

L’arrivée des premiers colons français dans la région a changé le cours de l’histoire pour cette famille des chorfas baâmranides  venus le la vallée de DADESS.

 

A gauche, on voit le bâtiment où résidaient les administrateurs de la mine. A droite on voit l'école d'Ait Ammar.

 

 

 RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

[ Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s) | Imprimer | Permalien ]
 Mises à jour
- De quelle origine geographique etes-vous? Sondage Le 28/10/2008
- BONNE FETE AIT AMMAR News Le 03/10/2008
- CONTROLE D'IDENTITE Articles Le 16/03/2010
- L'ECOLE, VUE DE LA MINE (1993) Photos Le 19/03/2009
- AIT AMMAR SOUS LA PLUIE Liens Le 04/02/2010
- AIT AMMAR AU PRINTEMPS Vidéos Le 30/09/2009
 
 
 Horloge
 
 Rechercher
 
 
 Newsletter
 
 
 Tchat
 
 
 Statistiques
 1 connecté(s)
 81084 visiteurs
 Depuis le 10/01/2008
 
 Ecouter la radio
 Fun radio
 NRJ
 Rires et chansons
 Chérie FM
 RFM
 Nostalgie
 Radio France
 Z100
 Radio Oldiblog
 
Créer un blog gratuit avec KaZeo | Créer un site | RSS articles RSS articles